Assassinat de John Fitzgerald Kennedy
Elections américaines 2008 Actualité | Biographie de JFK | Le 22 Novembre 1963 | Autopsie | La balle magique | Les films
Les photos | L'enquête de Jim Garrison | Les intervenants | Résultat | Coïncidences | Conclusion | Bibliographie | Boutique
«

La théorie de la balle magique

 
»

La balle unique

 Arlen Specter    D'après le rapport rédigé par Arlen Specter (et qui fût ensuite retenu par la commission Warren), trois balles auraient été tirées du dépôt.

   La première balle a manqué sa cible et a blessé l'oreille d'un passant, R.Tegne, qui se trouvait à côté du pont de la Plazza.

   La deuxième aurait porté le coup fatal à la tête, faisant exploser le cortex de Kennedy.

   La troisième et dernière balle reste la balle la plus formidable de toute l'histoire des armes à feu. Celle-ci serait entrée dans le dos du président selon un angle de 17 degrés vers le bas, elle serait ensuite remontée de façon a ressortir par l'avant du cou, en suivant une direction gauche - droite). Elle reste 1,6 seconde en l'air et pénètre dans le corps de Connally par l'épaule droite (ce qui signifie que la balle a changé de direction, elle a réalisé un virage de 90 degrés). Ensuite elle redescend selon un angle de 27 degrés , brisant la cinquième côte de Connally. Elle ressort par le coté droit de la poitrine (après avoir transpercé un poumon), elle vire à droite et rentre à nouveau dans le corps de Connally par le poignet droit en lui brisant le radius et le tendon du pouce. La balle ressort enfin du poignet en effectuant un spectaculaire demi-tour pour venir se loger dans la cuisse gauche du gouverneur.

   On retrouvera cette balle quelques heures plus tard sur un chariot dans l'hôpital Parkland. Chose étrange, après son formidable parcours, la balle est retrouvée intacte. Après avoir fait effectuer des essais comparatifs de plusieurs balles de même calibre sur le poignet d'un cadavre, aucune ne présentait un état similaire à cette balle magique.

   Le fusil retrouvé dans le Texas School Book Dépository était un Mannlicher Carcano, aux Etats-Unis on l'appelle " the humanitary gun " parce qu'il est tellement peu précis qu'il ne touche que rarement sa cible, d'autant plus que celui ci possédait une lunette défectueuse.

   En analysant le film de Zapruder, on peut évaluer le temps écoulé entre la première et la dernière déflagration des balles tirées. Celles-ci furent toutes les trois logées en 5.6 secondes. Lorsque l'on a réalisé la reconstitution de la scène aucun des meilleurs tireurs d'élite du pays n'a réussi a égaler sa performance. Pour le meilleur d'entre eux il a fallu 2.3 secondes pour recharger le carcano sans même viser sa cible. Or Lee Harvey Oswald a toujours été un piètre tireur, ce n'était qu'un simple opérateur radar de l'armée.
   D'autre part, grâce à un examen au nitrate, il a été prouvé que rien n'indiquait qu'Oswald ait tiré ce jour de novembre. Ils n'ont même pas vérifié si le fusil avait servi avant d'inculper Oswald.


Schémas : Trajectoire de la balle magique


 Changement de direction entre JFK et Connally  Trajectoire de la balle dans John Connally
«   »
© Copyright (1999-2017) www.assassinat-jfk.com
Contact | Plan du site | Newsletter